Téléphonie mobile: Attribution des nouvelles fréquences

lundi 30 novembre 2015

Arcep

En remportant chacun au moins un bloc de fréquences de la bande 700 MHz, les quatre opérateurs mobiles nationaux vont pouvoir améliorer leurs réseaux et auront l'obligation de mieux couvrir les territoires ruraux, mais aussi les trains régionaux et le RER.

L'enchère pour l'attribution des fréquences de la bande 700 MHz s'est achevée le 17 novembre avec une bonne nouvelle : les réseaux de la téléphonie mobile vont pouvoir être améliorés et étendus. Cette enchère, menée par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), a permis à chacun des quatre opérateurs mobiles nationaux (Orange, SFR, Bouygues, Free) d'obtenir au moins un bloc de fréquences. Résultat : ils pourront poursuivre leur développement, améliorer leurs réseaux et enrichir leur offre de services en 4G, et même prochainement en 5G.
 

Equiper les territoires ruraux

Les quatre opérateurs sont également tenus, dans le cadre des autorisations qui vont leur être accordées avant la fin de l’année, d'étendre la couverture de leur réseau sur le territoire. Ils devront non seulement équiper les territoires les plus ruraux, mais également couvrir l'ensemble des trains du quotidien (TER, RER, Transilien).
 

Près de 2 800 millions d'euros pour l'Etat

L'enchère a également permis une bonne valorisation du patrimoine de l'Etat. Le prix de réserve, fixé à 416 millions d'euros par bloc, a été dépassé. Les six blocs ont été attribués à 466 millions d'euros chacun, soit un total de 2 796 millions d'euros pour l'ensemble de la bande 700 MHz. Une valeur supérieure à celle obtenue en 2011 pour l'attribution du 800 MHz. La somme sera affectée au budget général de l'Etat. Une seconde enchère, pour le positionnement des opérateurs lauréats au sein de la bande de fréquence, s'ajoutera encore à cette valorisation.

 

Laissez votre commentaire